Vikingemuseet : Erasmus et visites à Aarhus

Pierre runique. Crédit : Mallaury Barbian / Vikingemuseet, Aarhus

Compte-rendu rédigé par Mallaury Barbian

Mallaury a été étudiante en licence d’Études Nord-Européennes, parcours Scandinave – Danois à Strasbourg. Pour sa troisième année elle a entrepris un Erasmus avec pour destination Århus, la deuxième plus grande ville du Danemark. Elle nous livre dans cet article un petit tour de la ville avec son conseil musée : le Vikingemuseet !

Aarhus : à la découverte de l’histoire culturelle danoise

Avant mon arrivée j’avais fait quelques recherches sur les lieux qui pouvaient m’intéresser. Bien évidemment, passionnée d’histoire je me suis tournée vers les musées. Dans ma liste figuraient le musée à ciel ouvert Den Gamle By, un quartier entier constitué de maisons à colombage typiquement danoises du XVIIIè siècle, le Køn Museet raconte l’histoire des femmes, des genres et des mouvements féministes au Danemark et le Moesgaard Museet présentant l’histoire du Danemark de la préhistoire à nos jours. En tête de liste figurait le musée viking !

Un musée dédié à l’époque viking

Le Vikingemuseet est un petit musée situé dans le sous-sol d’une banque sur la place centrale d’Århus à quelques mètres de la Cathédrale et en face du grand théâtre. Depuis la rue, seule une petite porte laisse à supposer qu’à cet emplacement se trouve un musée viking car elle est décorée d’un “viking” montrant les dents et tenant une hache à la main. Après avoir descendu les marches on trouve une borne automatique où l’on peut se procurer pour 30 couronnes danoises, soit environ 4 euros, un billet d’entrée.

Maquette d’Aros. Crédit : Mallaury Barbian / Vikingemuseet, Aarhus.

Le musée est tout bonnement intéressant et passionnant. Il présente divers objets allant du peigne à la pierre runique en passant par un squelette humain ! Le centre de la pièce est occupé par une maquette sous-verre de la ville d’Århus anciennement Aros, au VIIIè siècle, ainsi si on se déplace dans le sens des aiguilles d’une montre on suit chronologiquement l’histoire de la ville. On peut y voir des objets du quotidien, une partie d’une ancienne palissade, une maison de l’âge viking reconstituée, une pierre runique de plus d’un mètre de haut, le squelette d’un homme qu’on suppose assassiné et enfin des panneaux racontant les recherches et les découvertes entreprises à Århus.

Enfin, le musée est assez petit et peut se faire très rapidement mais si comme moi on s’amuse à lire les fiches informatives et écouter les enregistrements alors on peut très facilement y passer 1h – 1h20. Il est important de préciser que les informations sont également traduites en anglais et en allemand pour celleux qui ne pratiquent pas le danois.

Je dirais pour finir que le Vikingemuseet est tout à fait intéressant de par la pluralité des éléments présentés et la narration qui les accompagne. Chaque élément est judicieusement mis en contexte et expliqué de manière simple et efficace. De plus, pour celleux qui étudient le danois c’est un excellent terrain de jeu pour l’apprentissage du vocabulaire. Alors, n’hésitez pas à y faire un tour !



Citer ce billet
Raphaël Jamet (2024, 12 avril). Vikingemuseet : Erasmus et visites à Aarhus. Feuillets du Nord. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w7mt

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search