Exploration des « Médiateurs de la Sibérie » à partir d’Yves Gauthier — spécialiste de la Russie

[…] en arrivant en Sibérie sur l’Ienisseï les représentants de ces vieux Sibériens de souche qui étaient des descendants directs des conquérants cosaques de la Sibérie. On est initié à cette vielle culture, cette culture ancestrale, un peu mystique, un peu animiste. C’est du Jack London, mais avec un cachet d’authenticité, qui ne ment jamais. — Yves Gauthier

Source : « On ignore tout de la conquête du Far East russe »1 sur Russia Beyond, rédigé par MARIA TCHOBANOV

En récoltant vos réponses variées sur le Nord et la Sibérie, nous serions sans doute impressionnés par vos opinions sur le sujet mais encore bien plus par votre imaginaire. Mais pourquoi ce type d’imaginaire serait-il si représenté ? Il est fort probable que la plupart d’entre vous n’ont pas voyagé dans un pays nordique. Mais comment nous arrivons quand même à matérialiser le concept de « Nord » dans notre esprit ? Cela se fait grâce aux nombreux médiateurs du Nord qui produisent et médiatisent les représentations du Nord.

I) La spécialité de notre recherche parmi les médiateurs de Nord

Pour mieux définir notre sujet, nous nous penchons tout d’abord sur la définition du Nord, qui, selon Thomas Mohnike, Professeur en études scandinaves à la culture du Nord, comprend des contrées qui font partie de l’hémisphère nord : la Scandinavie, l’Arctique, la Sibérie, le Canada, etc. Quant aux médiateurs, nous les divisons principalement en trois catégories :

  • Acteurs humains : les acteurs, les traducteurs, les directeurs de collection, les rédacteurs de revues, etc.
  • Institutions : les universités, les maisons d’éditions, les clubs, les institutions publiques, etc.
  • Médias : les livres, les revues, les sites web, les séries de publications, etc.

Hébergée par la plateforme Heurist, la base de données « Médiateurs du Nord » lancée par Thomas Mohnike en 2020 nous permet d’explorer ces médiateurs mentionnés ci-dessus. Cependant, nous avons constaté que les données actuelles se focalisent essentiellement sur les espaces nordiques d’Europe et présentent des lacunes en ce qui concerne l’Extrême-Orient. C’est ainsi que nous décidons de fixer nos regards sur la région polaire de la Sibérie pour essayer de définir son image par le biais des médiateurs.

Nota bene : Pour vous renseigner plus en détail sur Heurist, veuillez consulter la partie « Heureux celui qui découvre Heurist » dans l'article « Médiateurs du Nord : et les jeux vidéos ? » 2 de LUCAS GULLY.

En collectant les informations relatives, « Yves Gauthier »3 , un spécialiste de la Russie a attiré notre attention. En tant qu’à la fois écrivain et traducteur4, Yves Gauthier a non seulement rédigé des œuvres sur des personnages russes célèbres (comme Youri Gagarine), mais a aussi traduit une cinquantaine d’ouvrages de la langue russe vers la langue française. Notre avons donc décidé d’en faire le point de départ de notre recherche.

II) Exploration du “Nord” à partir des écrits d’Yves Gauthier

1.La méthodologie

En prenant en considération notre sujet, l’œuvre d’Yves Gauthier et les caractéristiques (sur la recherche du Nord) de la base de données, nous avons pris comme base de travail les principes suivants :

  • Notre recherche se concentre sur la culture Sibérienne au lieu de la culture Russe en général.
  • Nous définissons les médiateurs possibles principalement grâce aux livres.
  • Nous distinguons le repère de départ (Yves Gauthier) de recherche et le centre de la recherche (les médiateurs du Nord).

Nous avons donc filtré, parmi les livres traduits/écrits par Yves Gauthier, ceux qui concernent la culture sibérienne. De cette manière, nous nous sommes lancés dans une exploration libre en tentant de repérer les médiateurs pertinents à notre recherche.

Néanmoins, avec le titre du livre, nous nous sommes tout de même un peu égaré dans un labyrinthe constitué d’informations incohérentes (e.g.: la date de la publication et de l’édition), d’une surabondance d’informations (e.g. : la trentaine de versions différentes accessibles du chef-d’œuvre « Dersu Uzala ») et des informations manquantes (surtout en ce qui concerne le nom de traducteur).

Suite à cela, nous avons complété notre méthodologie par :

  • Les livres sélectionnés doivent posséder un code ISBN ou d’un code EAN (European Article Numbering).
  • Les versions traduites par d’autres traducteurs en différentes langues sont également adoptées.
  • La double vérification des informations à l’aide du croisement de sources fiables (e.g. : bibliothèque WorldCat, Kit, Sudoc et les maisons d’édition comme Gallimard) et d’autres sources complémentaires (e.g. : les librairies, le site de chercheurs ResearchGate, les plateformes E-commerce comme Amazon).
  • L’emploi d’outils de traduction automatiques (e.g. : DeepL, Google Translation pour identifier la langue cible dans laquelle l’ouvrage a été traduit) et de moteurs de recherches (e.g. : Yandex5, propre aux informations russes pour chercher les vieilles versions de livres).
La visualisation des métadonnées des livres choisis
Image 1 : la visualisation de livres choisis selon la méthodologie finale
Source : fonction « Network » d’Heurist

2.Les traitements de données

Une fois que ces informations ont été extraites au maximum, nous les avons transformées en métadonnées sur notre base de données « Médiateurs du Nord » et les avons pointées l’une vers l’autre (Voir l’image 2). Puis, nous y avons ajouté des filtres ainsi qu’une série de règles afin d’afficher ces éléments logiquement.

L'usage des "pointers" dans les relations des éléments
Image 2 : l’enregistrement de traducteur manuellement au livre « Dersou Ouzala »
Source : la base de données « Médiateurs du Nord » sur Heurist
Nota bene : Pour l'explication détaillée de la manipulation, veuillez consulter la partie « II.Utilisation des données » dans l'article  « Régis Boyer : Véritable médiateur du Nord ou simple donnée ? »6 de MAXIME DURANTON.

Pour mieux vous montrer l’utilité de ces liens orientés, nous avons visualisé, lors de la première phase de notre travail, le réseau de livres autour de Vladimir Arseniev et d’Yves Gauthier, qui sont individuellement l’auteur et le traducteur du livre « Dersou Ouzala »7.

L'illustration du réseau de livres dans sa premier phase
Image 3 : réseau de livres (avec la gravité d’éléments appliquée)
Filtre : [{“any”:[{“f”:”Arseniev”},{“f”:”Gauthier”}]},{“sortby”:”t”}]
Source : obtenu par Gephi généré sur Heurist

Comme vous voyez sur cette image de « sourire », l’auteur Arseniev demeure l’axe de son cercle. En même temps, un demi cercle se forme autour d’Yves Gauthier. Finalement, quelques éléments isolés en marge du réseau.

Des questions se manifestent instantanément : les livres dans le demi cercle sont-ils tous traduits par Yves Gauthier ? Pour quelle raison les éléments en bas sont déliés ?

Après une plongée dans les données pour vérifier, nous avons réalisé que, limitée par la conception de Heurist, en absence de l’auteur, la relation entre un livre et son traducteur ne sera pas matérialisée par une ligne de connexion même si leur rapport a été bien enregistré. Autrement dit, le grand arc de cercle constitué d’éléments isolés représente les livres traduits par Yves Gauthier, tout comme « Dersou Ouzala », mais écrits par d’autres écrivains (qui ne s’affichent pas après le filtrage). Et les cercles (qu’ils soient complets ou pas) en haut indiquent le relation « Livre-Auteur » grâce aux liens orientés. Nous rappelons juste que, pareil qu’Arseniev, Yves Gauthier est lui-même aussi un écrivain.

3) Identification des médiateurs

Avant de dévoiler les secrets, nous étions si surexcités que de nombreuses questions se bousculaient dans notre tête : Y aura-t-il des liens entre les maisons d’édition ? Et entre leurs emplacements ? Ce nouveau réseau se détachera t-il des métadonnées pré-existantes ? Rencontrerons-nous des surprises dans cette exploration ?

L'illustration des médiateurs importants
Image 4 : tous les médiateurs découverts (les livres sont masqués pour des raisons de lisibilité, les rectangles vides remplacent les caractères japonais)
Source: Gephi

L’image 4 nous montre immédiatement les réponses : en ce qui concerne les acteurs humains (couleur orange), nous avons trouvé les auteurs comme Vladimir Arseniev, Valentin Pajetnov et Youri Rytkhèou (dont les œuvres ont souvent été traduits par Yves Gauthier). Et également les traducteurs comme Gisela Churs, Teresa Ramonet, Sergio Hernández Raner, Karin Lidén qui ont introduit les même livres en différentes langues. Même des contributeurs atypiques comme Werner Ruhner, Victor Bastrykin et Vladimir Pingachev en tant qu’illustrateurs, ainsi que Marc De Smedt, directeur éditorial de la collection « spiritualité Vivante » sont visibles.

Pour les institutions (couleur violet), nous avons constaté, une importance de la maison d’édition Actes Sud (à Arles) et Transboréal (à Paris) qui sont juste au centre de l’image. Ce sont eux qui publient fréquemment les traductions d’Yves Gauthier. D’ailleurs, Actes Sud a une relation stable avec la maison d’édition Leméac à Montréal en republiant des œuvre classiques. Pour s’adapter à la vie moderne et sa culture de l’instantanéité, les livres de notoriété mondiale ont souvent été republié en format « poches ». Cependant, pour le bien-être des clients ayant vision limitée, l’éditeur « Grand Caractère » a publié ces livres célèbres en grande police. En outre, il existe certains versions réservées aux membres de club. Par exemple, TERRA-Knizhnyĭ klub a publié une version spéciale du livre « Ermites dans la Taïga ».

Quant aux lieux, nous avons remarqué la Russie (Moscou, Saint Petersburg), la France (Arles, Paris), l’Allemagne (Leipzig, Munich, Hamburg), l’Espagne (Madrid, Barcelona) (les versions en français, en catalan et en allemand sont en effet nombreuses dans notre réseau), l’Italie (Milan), la Suisse (Zurich), voire même le Suède (Stockholm), l’Irlande (Cork), le Japon (Tokyo) et les États-Unis (New York, Michigan, Honolulu). Nous devons mentionner le Canada (Montréal), qui lie contre toute attente notre réseau aux distributeurs de jeux vidéo (médiateur nordique) étudié par un de nos collègues. Et comme anecdote, nous avons même remarqué le changement d’adresse (d’Auvers-sur-oise à Carrières-sur-Seine) de l’éditeur « À vue d’œil » et constaté la faillite de la maison d’édition LE LIVRE DE PARIS8.

Un lien découvert en surprise
Image 5 : connexion avec la recherche de Lucas Gully
Source : Gephi

Dans la catégorie des médias, nous avons remarqué spécialement « Pravda » qui est un journal officiel du Parti communiste et « Zvezda »9 qui est un magazine littéraire situé à Saint-Petersbourg. Les collections, les séries, les libraires et les sites relatifs nous semblent elles d’inépuisables sources de recherche.

Finalement, pour répondre à notre question première. Nous avons réussi à trouver de nombreuses connexions avec d’autres donnés d’Heurist ! Et le réseau au centre en couleur rose indiquent de manière aussi surprenante que rationelle… Paris !

La visualisation des réseaux relatifs
Image 6 : réseaux globalement connectés à partir d’Yves Gauthier sur « Médiateurs du Nord »
Source : Gephi

Depuis les années 1980, ces médiateurs demeurent cachés dans la fleuve de l’histoire et attendent patiemment d’être mis en évidence.

III) Conclusion

À partir du médiateur Yves Gauthier, nous avons découvert l’univers du transfert du savoir au sujet de la Sibérie. Au lieu de nous plonger dans le contenu du livre et le décortiquer pour extraire les éléments mentionnés, nous avons choisi, pour une fois, d’avoir une approche plus globale en explorant librement les ressources. Pendant cette aventure audacieuse, nous avons rencontrés des défis qui bloquaient notre progression. Cependant, en adaptant notre stratégie, nous avons réussi à repérer les agents et les institutions qui ont contribué au mêmes objectifs avec complicité. Avec l’aide d’Heurist, nous avons réussi à établir des liens entre ceux-ci et à dégager des anecdotes intéressantes.

Si jamais cette exploration vous intéresse, pour aller plus loin, nous attirons votre attention sur les catalogues des quinze éditions du Prix Russophone10 depuis l’année 2007.

Et pour élargir les dimensions de ce réseau, nous vous encourageons également de relancer l’exploration à partir des médiateurs humains dans divers domaines. Par exemple, Laurent Touchart, auteur de « Le Lac Baïkal » qui est limnologue et professeur de géographie ; Piers Vitebsky, auteur du « Reindeer People: Living with Animals and Spirits in Siberia » qui est anthropologue ; Mircea Eliade, auteur du « Shamanism: Archaic techniques of ecstasy » qui est à la fois Historien des religions, Mythologue et Philosophe ; Gavriil Ksenofontov, chercheur sur la cultrue sibérienne et auteur de nombreuses recherches…

Comme Yves Gauthier indique, nous connaissons beaucoup de choses sur le « Far West », mais peu sur le « Far East » russe. Avec notre exploration vers l’Orient, ce blanc pourrait être rempli d’histoires incroyables.


Cet article fait partie des rendus d’étudiants et étudiantes dans le cadre d’un projet de didactique des humanités numériques.

Source :



Citer ce billet
yansi ou (2023, 4 août). Exploration des « Médiateurs de la Sibérie » à partir d’Yves Gauthier — spécialiste de la Russie. Feuillets du Nord. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sdyv

  1. MARIA TCHOBANOV(2017).« On ignore tout de la conquête du Far East russe ». Russia Beyond. Consulté le 30 avril 2023 depuis https://fr.rbth.com/art/culture/2017/02/14/on-ignore-tout-de-la-conquete-du-far-east-russe_701901. []
  2. Lucas Gully(2023). Médiateurs du Nord : et les jeux vidéos ? sur Hypothèse. Consulté le 27 avril depuis https://nord.hypotheses.org/3861 []
  3. Page de l’explication d’Yves Gauthier. Wikipédia. Consulté le 30 mars depuis https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Gauthier []
  4. Biographie d’Yves Gauthier. Transboréal. Consulté le 17 avril 2023 depuis https://www.transboreal.fr/auteurs.php?id=405&page=biographie []
  5. Elena Kolmanovskaya, Arkadi Voloj, Ilya Segalovich(1997). Yandex. Consulté le 23 avril 2023 depuis https://yandex.com/ []
  6. Maxime DURANTON(2023). Régis Boyer : Véritable médiateur du Nord ou simple donnée ? sur Hypothèse. Consulté le 28 avril depuis https://nord.hypotheses.org/2785 []
  7. Vladimir Arseniev (2021). Dersou Ouzala (Traduit par Yves Gauthier). Paris : Transboréal. (Œuvre originale publiée en 1923). Consulté le 30 avril depuis https://www.transboreal.fr/librairie.php?code=TRAHCDO1 []
  8. SOCIETE SAS (2023). Consulté le 30 mars 2023 depuis https://www.societe.com/etablissement/le-livre-de-paris-54204211402501.html []
  9. Page de l’explication du Zvezda. Wikipedia. Consulté le 30 avril 2023 depuis https://en.wikipedia.org/wiki/Zvezda_(magazine) []
  10. Association France-Oural(2006). Journées du livre russe et le Prix Russophonie. Consulté le 26 avril 2023 depuis http://journeesdulivrerusse.fr/editions-pr-jlr/?cat=98&order=ASC%C2%A0 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search