Régis Boyer : Véritable médiateur du Nord ou simple donnée ?

Dans le cadre d’un cours sur les humanités numériques, nous avons appris à manipuler un outil nommé “Heurist“. Il s’agit d’un logiciel de création et de gestion de bases de données relationnelles en ligne à vocation scientifique. Heurist est un logiciel ouvert qui nous permet d’exporter par la suite ces mêmes données à notre guise pour les exploiter.

Étude sur les médiateurs du Nord à travers des outils de visualisation

Le Nord fait partie de ces sources récurrentes de fascination pour l’homme. Vues comme des régions aux apparences inhospitalières et dangereuses, les régions nordiques furent le fruit de fantasmes et de spéculations. De nombreux explorateurs se sont risqués à approfondir leurs explorations : Roald Amundsen, Fridtjof Nansen ou encore Carl Von Linné ont explorés ces aires géographiques chacun à leur manière. Ils ont ainsi servis à la connaissance du Nord, en agissant comme intermédiaire, comme médiateur du Nord. C’est autour de cette notion de médiateur que gravitera cet article.

Grâce à la base de données “Médiateurs du Nord”, crée par un collectif de collaborateurs depuis 2020 et basée sur l’outil qu’est Heurist, nous allons tenter, en partant d’un point de départ pour notre réseau, qui sera le chercheur Régis Boyer, lui même grand médiateur du Nord dans le paysage francophone, de répondre à la question : “Quel genre d’intermédiaires y a-t-il entre des médiateurs d’horizons ou de périodes différentes tout en étant reliés au Nord ?”. En effet, la base de données “Médiateurs du Nord” contient un grand nombre d’acteurs de la médiation du Nord ainsi que leur publications, des données de leur vies, notamment professionnelles, des institutions etc. Ces données sur ces médiateurs remontent depuis le 18e siècle et peuvent ainsi lier ces derniers entre eux par l’identité du lieu, du temps, du média, de l’institution etc. Ces données constituent alors un réseau complexe. Nous pouvons donc nous demander quels sont les voisins dans ce réseau de lien historique de Régis Boyer.

Mais d’abord, revenons un peu en arrière, et intéressons nous à cette question de médiateur, évoquée déjà plusieurs fois. Selon CNRTL, un médiateur est : “(Personne ou chose) qui sert d’intermédiaire, de lien entre deux ou plusieurs entités1”.

Thomas Mohnike résume les médiateurs du Nord comme : “les acteurs humains tels que les auteurs, les traducteurs, les enseignants, les diplomates culturels, les réalisateurs, les rédacteurs de revues, institutions telles que les rédactions, les universités, les institutions publiques, les écoles, les éditeurs, les associations, les clubs, les théâtres, les musées, les bibliothèques, les médias tels que les livres, les revues, les séries de publications, les sites web, les exposition etc.2”.

Ainsi, nous comprenons qu’un médiateur opère la fonction de lien entre deux éléments – ici le Nord et les régions en dehors du Nord. La notion de Nord ne comporte d’ailleurs pas uniquement les pays scandinaves. Cette appellation englobe également des pays comme la Finlande, l’Islande, le Groenland ainsi que le cercle arctique.

I : Processus et Méthodologie

Tout d’abord, nous commençons par nous renseigner sur Régis Boyer. Nous cherchons toute personne ou élément avec qui ce dernier a un lien, de près ou de loin et renseignons la base de données de ces éléments, si manquants. Ainsi, après quelques recherches, nous trouvons diverses données comme les universités ou autres institutions que Régis Boyer a côtoyé, des chercheurs en lien, des livres qu’il a écrit etc.

Ce travail est facilité par le fait que les documents comme les ouvrages écrits par Boyer sont caractérisés par une série de métadonnées dans les grands catalogues de bibliothèque. Ainsi, les bibliothèques ne proposent pas seulement aux usagers l’ouvrage qu’ils recherchent sous format papier, de visionneuse ou en PDF. Les bibliothécaires renseignent également des informations relatives au livre, comme l’éditeur, la date de parution, le lieu de conservation, le champs d’étude etc. Ce sont alors les métadonnées qui peuvent être utilisées pour des recherches plus approfondies. Ces dernières nous offrent une grande quantité de données supplémentaires que nous n’avons pas besoin de chercher ailleurs. Une fois nos données collectées, nous les avons rentrées dans le logiciel Heurist. Il y figure alors des éléments connus ou méconnus, pour lesquels nous devons leur créer une section. Cette situation arrive quand par exemple nous travaillons sur une personne peu connue, où il faut donc remplir le maximum d’informations pour fournir un “profil” aussi complet que possible. C’est ici que les métadonnées nous sont pratiques, car cela nous facilite le travail de comptabilisation dans Heurist.

II : L’utilisation des données

1 – Sélection des données

Une fois nos données intégrées dans Heurist, nous pouvons commencer à les manipuler. Pour ce faire il suffira de simplement chercher notre point de départ dans la barre de recherche, ici “Régis Boyer”. Cela nous donnera sa “page” dans Heurist. Néanmoins nous cherchons à obtenir des données permettant de créer des visualisations avec ces métadonnées. Or, le simple fait de chercher notre départ de réseau ne nous avance pas. Nous devons alors créer une règle, un filtre en d’autres termes, permettant d’affiner les recherches, comme représenté sur l’image (a).

a) Ruleset Editor dans Heurist, création d'un filtre basé sur les organisations, institutions, personnes, livres, lieux en lien avec Régis Boyer.
a) Ruleset Editor dans Heurist, création d’un filtre basé sur les organisations, institutions, personnes, livres, lieux en lien avec Régis Boyer.

Une fois les filtres permettant de faire apparaitre les organisations, institutions, personnes, livres et lieux en lien avec Régis Boyer, mis en place, nous obtenons la liste ci-dessous (b). Ces éléments apparaissent dans le résultat de notre recherche car avec les filtres ajoutés, nous avons élargi et sélectionné différents types de médiateurs du Nord liés à Régis Boyer.

b) Résultat de recherche après application du filtre.
b) Résultat de recherche après application du filtre.

2 – Visualisation

Heurist permet également de créer une visualisation du réseau créé à l’aide de ces filtres. Aux vues de la grande portée de notre filtre, nous avons énormément de résultats, comme en témoigne l’image (c), 2000 plus exactement. Il s’agit de la capacité maximale de “pages” de données sur Heurist applicable dans une visualisation. Nous obtenons alors un réseau illisible et bien trop dense.

c)  Réseau créé via Heurist après application du filtre.
c) Réseau créé via Heurist après application du filtre.

Il existe un logiciel spécialisé dans la création de visualisations de données sous forme de réseaux qui se nomme “Gephi”. Nous l’avons d’ailleurs déjà exploité dans une étude sur les “Mythèmes” au sein de l’article : “The Frozen North : De quoi ça parle ?”. Ce logiciel permet de manipuler avec bien plus de paramètres des données, les représentant sous différentes formes. Une des premières chose que nous pourrions effectuer dans ce logiciel est d’étaler la visualisation, comme ci dessous dans l’image (d).

d) Visualisation du logiciel Gephi après utilisation de Force Atlas 2.
d) Visualisation du logiciel Gephi après utilisation de Force Atlas 2.

Ainsi après l’utilisation de l’outil Force Atlas 2, notre bloc de données est devenu beaucoup plus clair. Sans même y avoir fait figurer les étiquettes de chaque nœud ou encore après classement selon le type de nœud, la visualisation nous permet malgré cela de comprendre davantage. Nous pouvons alors constater qu’il est représenté deux types principaux de données : les données qui figurent le plus au centre sont potentiellement celles avec le plus de rapport avec Régis Boyer et le Nord, et celles en périphérie sont celles avec un rapport plus distant. Nous remarquons également des nœuds isolés, n’ayant surement que très peu de lien avec Régis Boyer, ou alors un lien extrêmement occasionnel.

e) Visualisation du logiciel Gephi après organisation suivant le type de donnée, leur poids et leurs relations.
e) Visualisation du logiciel Gephi après organisation suivant le type de donnée, leur poids et leurs relations.

Après avoir rajouté des paramètres et organisé nos données, nous obtenons une visualisation reproduite en (e). Petit à petit, nos données s’organisent et sont de plus en plus représentatives. Ici, elles sont organisées par couleur, représentant le type de donnée. Les données sont classées en fonction de si il s’agit d’une personne, d’un ouvrage, d’une institution ou d’un lieu, comme demandé au sein de la création de notre filtre. On remarque alors un nœud se démarquant distinctement des autres nœuds, et dont tous les centraux partent. Il s’agit, comme nous le montre l’image (f), de Paris.

f) Visualisation du logiciel Gephi en plaçant le curseur sur le nœud "Paris".
f) Visualisation du logiciel Gephi en plaçant le curseur sur le nœud “Paris”.

Dans un soucis de pertinence, nous allons nous concentrer sur le cœur de ce réseau, qui nous fournit bien assez de matière pour notre analyse. Si l’on place notre curseur sur le nœud “Paris“, il est mis en surbrillance les éléments ayant des liens directs avec la ville de Paris, d’après les métadonnées que nous avons renseignées. Nous retrouvons des grands noms du monde nordique, comme Bjørnsjerne Bjørnson, Xavier Marmier ou encore Maurice Gravier. Une des preuves comme quoi nos paramètres fonctionnent est le fait que ces trois médiateurs figurent tous en vert.

Nous retrouvons également des institutions comme l’université de Paris, le collège de Reims, ou le lycée Charlemagne. Il y a aussi des maisons d’éditions, des collections et des ouvrages. Un élément intéressant est le fait que Régis Boyer ne se retrouve pas parmi les nœuds les plus connectés à Paris. Boyer étant une figure incontournable des études scandinaves dans la sphère francophone, nous aurions pu nous attendre à le voir ici, mais il semblerait qu’il n’ait que des liens indirects avec Paris. Néanmoins il figure bel et bien dans notre représentation, comme le montre l’image (g).

g) Visualisation du logiciel Gephi en plaçant le curseur sur le nœud "Régis Boyer".
g) Visualisation du logiciel Gephi en plaçant le curseur sur le nœud “Régis Boyer”.

Ainsi, en fonction des métadonnées dont disposent Gephi, le logiciel nous montre que Régis Boyer est lié directement aux nœuds que l’on voit sur l’image plutôt qu’à Paris, même si, comme nous pouvons le constater, y figure bien le fait qu’il a fréquenté la Sorbonne, à Paris donc : l’université est alors le nœud médiateur par lequel passe le chemin qui relie Régis Boyer à Paris. Ainsi, nous pouvons répondre à notre question de recherche.

III : Résultats

Pour répondre à notre question, nous constatons que lorsque nous sélectionnons le nœud “Régis Boyer”, nous retrouvons des données comme des institutions, des lieux, une maison d’édition, des personnes et des ouvrages.

Les universités de La Sorbonne, de Lorraine et de Lund sont reliées à Régis Boyer du fait que ce dernier les aient fréquentées directement. Nous retrouvons des lieux comme Reims, Saint-Maur-Des-Fossés et Lyon car en l’occurrence il y est soit né soit il y a travaillé. La maison d’édition “Le Cavalier Bleu” y figure aussi étant donné qu’un des livres que Boyer a publié est paru à ces éditions. Jean-Jacques Ampère et Maurice Gravier sont également visibles car Régis Boyer partage le même champs d’études. Pour finir il est mis en avant certains ouvrages écrits par ce dernier.

Ainsi, les logiciels ont su rendre notre méthodologie de départ correctement : les visualisations que l’on obtient mettent au même rang des auteurs, des institutions ou encore des lieux et non pas uniquement des humains – notre hypothèse de départ ayant été de prendre en considération tous les types de médiateurs, humains ou non humains. Ainsi, les éléments qu’ Heurist met en relation sont alors associés à un même degré. De par sa structure de base de donnée relationnelles et du type de données que nous lui avons fourni, il ne fait effectivement pas la différence en terme d’importance entre des médiateurs comme par exemple des lieux ou des personnes.

Régis Boyer n’est pas moins important que des institutions ou des lieux en terme de médiation du Nord, mais tout ne passe pas par lui directement et il est représenté comme tel par les logiciels de visualisations étant donné les informations que nous avons fournies et le but visé par ces études de réseaux.

Cet article fait partie des rendus d’étudiants et étudiantes dans le cadre d’un projet de didactique des humanités numériques.

Bibliographie :



Citer ce billet
Maxime Duranton (2023, 30 juin). Régis Boyer : Véritable médiateur du Nord ou simple donnée ? Feuillets du Nord. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sdyq

  1. MÉDIATEUR : Définition de MÉDIATEUR, Consulté le 28 avril 2023. https://www.cnrtl.fr/definition/m%C3%A9diateur []
  2. MOHNIKE Thomas, Médiateurs du Nord et – une base de données Heurist en appui, Powerpoint de cours []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search