Le Jólabókaflóð ou « l’inondation de livres de Noël » en Islande

Pendant la période des fêtes de fin d’année, La Représentation Permanente de l’Islande au Conseil de l’Europe a organisé le jeudi 8 décembre 2022, en partenariat avec la librairie Kléber située au cœur de Strasbourg, une rencontre littéraire avec Eliza Reid, Einar Kárason et Eric Boury sur le thème du phénomène islandais de Jólabókaflóð, traduit en français par « l’inondation de livres » de Noël.

©Diane Chateau Alaberdina

Qu’est-ce que le Jólabókaflóð ?

Il s’agit d’une tradition islandaise qui remonte à la période d’après-guerre, où le papier était l’une des seules marchandises qui n’était pas concernée par les restrictions européennes. Depuis, les revues répertoriant les publications sont distribuées gratuitement dans les foyers un mois avant Noël, afin que les livres puissent être déposés sous le sapin le soir du Réveillon, marquant de cette manière une période-clef pour le marché éditorial islandais. 

Une invitée de marque, la Première dame d’Islande à Strasbourg

L’entretien a été inauguré par Eliza Reid, Première dame d’Islande, mariée au président Guðni Th. Jóhannesson. Après des études en histoire à l’université d’Oxford, elle déménage en 2003 en Islande où elle vit désormais avec son époux et ses enfants. En tant qu’ambassadrice culturelle de son pays d’adoption, la rencontre en librairie a été l’occasion pour elle de présenter brièvement les particularités du Jólabókaflóð. Son dernier ouvrage écrit en anglais et publié aux États-Unis, Secrets of the Sprakkar (2022) aborde les questions d’égalité de genre, de droits parentaux et d’avancées féministes en Islande. L’autrice analyse son pays d’adoption et les potentialités diverses qu’il offre aux femmes de notre siècle. 

I am entrepreneur, author, speaker mother, feminist, and immigrant, and I am married to the president of Iceland.

Eliza Reid, Secrets of the Sprakkar, Sourcebooks, Inc, 2022, p. 9.
©Katrín María Timonen

Einar Kárason et Eric Boury au cœur de la littérature contemporaine islandaise

Pendant cette présentation, deux autres invités de marque sont venus présenter leur travail, l’écrivain islandais Einar Kárason accompagné du traducteur français Éric Boury. Ainsi, la deuxième partie de l’entretien s’est focalisée sur le roman traduit en français de l’auteur, Oiseaux de tempête, paru en 2021 en France (Stormfuglar en version originale, paru en 2018). L’histoire est simple : en Février 1959, un équipage de pêcheurs quitte l’espace maritime de Terre-Neuve-et-Labrador afin de rejoindre l’Islande. Lors de la traversée, le chalutier se retrouve emprisonné dans une tempête de glace, mettant en péril la vie des marins présents à bord.  

Être marin en Islande, c’est être soldat en temps de guerre.

Einar Kárason, Oiseaux de tempête (Stormfuglar), Grasset, 2022, p. 47.

Dans cet échange, les problématiques liées au monde maritime et à l’entraide masculine ont été abordées, mettant en évidence la place centrale de la pêche dans l’histoire, la culture et l’économie de l’Islande. Einar Kárason a rappelé l’influence d’Ernest Hemingway avec Le Vieil Homme et la Mer (The Old Man and the Sea, 1952) : pour l’auteur islandais, la mer invite à une poétique de la survie et de la spiritualité, dans une réflexion sur la condition humaine à travers sa relation à la nature.

La présentation s’est conclue par une rencontre entre les participant.e.s, les artistes et les organisateur.rice.s autour d’un verre, permettant ainsi des discussions passionnantes sur l’Islande et ses richesses culturelles.

Diane Chateau Alaberdina, modératrice de la rencontre

©Katrín María Timonen

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Diane Chateau Alaberdina (10 février 2023). Le Jólabókaflóð ou « l’inondation de livres de Noël » en Islande. Feuillets du Nord. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/sdy6


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search